Aller au contenu
Accueil » Actualité » Le syndicat CDT exige un calendrier électoral global consensuel

Le syndicat CDT exige un calendrier électoral global consensuel

Appelant le peuple à la vigilance après les dernières les manifestations survenues à Kinshasa

Les évènements malheureux survenus à Kinshasa du 19 au 21 janvier 2015 ont été au centre d’une séance extraordinaire que le Bureau exécutif de la Confédération Démocratique du Travail (CDT) a tenue en date du 27 janvier 2015.

Rencontre qui a permis au syndicat CDT de passer en revue toutes les péripéties de ces évènements occasionnés par la tentative de modifier la loi électorale en vue de conditionner la tenue des élections législatives et présidentielles aux résultats du recensement et de l’identification de la population par l’Office National d’Identification et de la Population, ONIP en sigle.

Après analyse des conséquences découlant de cette démarche hasardeuse, le syndicat CDT constate, à travers une déclaration publiée le 29 janvier 2015 sous la signature de son président national Guy Kuku Gedila, que » l’ampleur des manifestations connues du 19 au 21 janvier 2015 n’étaient rien d’autres que l’expression légitime et populaire du rejet par le peuple-souverain primaire du projet de loi électorale adopté par l’Assemblée Nationale tel que présenté par le Gouvernement de la République , spécialement en son article 8 alinéa 3, sans tenir compte des aspirations du peuple congolais à l’égard des élections législatives et présidentielles de 2006 « .

Tirant leçon de tout cela, le syndicat CDT félicite le peuple congolais ainsi que le parlement. Le premier » pour son courage et sa détermination à se prendre en charge pour faire échec à toute tentative d’où qu’elle vienne de violer délibérément la Constitution de la république » ; et le second » pour avoir enfin opté pour la voie de la sagesse et de la paix, en faveur de la voix du peuple, majorité silencieuse « .

Le syndicat dirigé par Guy Kuku Gedila invite par ailleurs le peuple congolais » à la vigilance pour le respect strict de la Constitution par tous les acteurs politiques en présence ainsi que les autres règles du jeu politique qui sou-tendent les élections libres, démocratiques et transparentes par le truchement d’un calendrier électoral global consensuel « .

Le syndicat CDT condamne enfin » avec la dernière énergie les dérapages survenus et toutes les violences qui ont émaillé les manifestations ayant entrainé morts d’hommes et pillages. Aussi déplore-t-il la destruction du tissu socio-économique et l’aggravation de la situation de chômage suite à ces actes.

Par DMK

Source : 7sur7.cd

En savoir plus sur CDT RDC

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading