Aller au contenu
Accueil » Actualité » Guy KUKU GEDIALA : le 8 mars, comme tout le mois de mars n’est pas un jour ni un mois de fête de la femme.

Guy KUKU GEDIALA : le 8 mars, comme tout le mois de mars n’est pas un jour ni un mois de fête de la femme.

Chers collègues et camarades, le 8 mars, comme tout le mois de mars n’est pas un jour ni un mois de fête de la femme. Non, c’est une date de commémoration de la lutte de la femme pour obtenir l’égalité des droits. On doit renforcer la conscientisation des hommes et des femmes pour une société commune à égalité des droits.

En RDC comme toujours cela s’est transformé en fête des pagnes ou des cadeaux pour les femmes, alors que dans toute lutte, il n’y a aucune place pour des cadeaux. Vous ne pouvez pas vous engager dans une lutte en exigeant des cadeaux à votre bourreau. Là on s’affaiblit et on altère cette lutte. En tant que syndicat nous devons travailler à changer les paradigmes et éclairer l’opinion et nos membres sur la vraie signification de de la journée 08 mars et du mois de mars.

Donc c’est une journée ou mois de colère, exprimer la colère face aux injustices et aux inégalités faites aux femmes. N’acceptez aucun cadeau, exigez des droits. N’acceptez pas des fleurs, exigez le respect. Il y a d’autres jours et des mois pour les cadeaux et les fleurs, mais ici nous devons être fermes pour n’exiger que des droits et du respect pour la femme.

C’est notre journée et notre mois à nous tous, mais dédiés à la femme. La nuance est de taille.

La lutte continue ensemble, bonne compréhension, je vous remercie. Guy Kuku président de la CDT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.